le Suaire

Forum tchat ovnis extraterrestres Oummains Ummites

Modérateur: Admin

Re: le Suaire

Messagepar AJA » 21 Nov 2013, 23:58

bonsoir Morituri '(*_*)'
Oui alors plusieurs points sont a clarifier.
D'une part je ne pense pas que nos grands frères oummains soient ici pour uniquement étudier notre psychologie,d'autre part le nom de jésus était très courant a l'époque,et cet ossuaire ne prouve rien ,ou alors prouve une chose, c'est qu'il est important pour les acteurs de l'ombre qui ont visiblement main mise sur les moyens médiatiques d'occulter la véritable personnalité de Yéshoua pour avoir le pouvoir sur les esprits, car il est le médiateur entre l'homme et la conscience universelle dont l'esprit est le vecteur dès l"entête .
Pour ce qui est d'un retour d'entre les morts ,la bonne question est que signifie la vie en ce monde ?
Nos grands frères nous disent"" c'est quand nous sommes vivant que nous sommes morts "".
Si notre frère aimé a travers sa résurrection a rejoint la véritable VIE ,elle ne signifie pas une réapparition vibratoire correspondant a notre monde ,mais aux dimensions supérieurs sur l’échelle de l’évolution des consciences.
Fraternellement
la création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute vie ?
Avatar de l’utilisateur
AJA
 
Messages: 1542
Inscription: 23 Aoû 2010, 12:15

Re: le Suaire

Messagepar AJA » 22 Nov 2013, 00:02

la création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute vie ?
Avatar de l’utilisateur
AJA
 
Messages: 1542
Inscription: 23 Aoû 2010, 12:15

Re: le Suaire

Messagepar AJA » 20 Nov 2014, 23:02



la création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute vie ?
Avatar de l’utilisateur
AJA
 
Messages: 1542
Inscription: 23 Aoû 2010, 12:15

Re: le Suaire

Messagepar AJA » 27 Nov 2014, 20:22

LE CODEX DE PRAY



Le Codex de Pray (du nom du jésuite qui l’étudia pour la première fois) est un manuscrit conservé à la Bibliothèque Nationale de Budapest et qui a pu être daté avec précision et certitude de 1192 à 1195.



Il contient une miniature représentant dans la partie supérieure le Christ mort et dans sa partie inférieure les saintes femmes au tombeau avec ce qui semble bien être un suaire.

En effet un certain nombre de détails très troublants tendent à identifier ce qui est représenté avec le linceul de Turin actuellement en notre possession.
le Christ est représenté nu, les mains croisées sur le pubis, comme sur l’image du suaire

- les doigts sont longs et surtout les pouces ne sont pas représentés, comme sur le suaire

- mais par-dessus tout on retrouve sans ambiguïté des marques rondes correspondant à des trous de brûlures bel et bien présents sur le suaire de Turin. On peut les identifier comme tels avec une quasi-certitude grâce à leur schéma bien particulier : sur la face antérieure (qui porte des chevrons stylisés) : 4 trous en « L » inversé, et sur la face postérieure (marquée par des croix sur le dessin) : 5 trous en « P ». Ces schémas sont identiques sur le dessin et sur le suaire. Ces marques sont bien visibles sur le dessin et laissent peu de place à l’interprétation.

Aucune raison sérieuse pour l’enlumineur de dessiner ces ronds, suivant ce schéma bien précis, à la place approximative où ils sont sur le suaire sinon de représenter ce qu’il voyait réellement.



D’où viennent ces marques rondes de brûlures sur le suaire ? Nous ne le savons pas. Il est probable qu’elles ont été causées accidentellement à une date inconnue, antérieure donc à 1195.



Que pouvons nous en conclure ?

Puisqu’il est certain que le manuscrit est antérieur à 1195 et puisqu’il est très probable que le dessinateur ait eu sous les yeux le tissu que nous appelons aujourd’hui le suaire de Turin, alors l’actuel suaire de Turin existait bel et bien avant 1195, soit environ 1 siècle avant la datation au Carbone 14 de 1988 (1260-1390).



Le Codex de Pray est sans doute un des arguments historiques le plus sérieux et convaincant pour mettre en doute la datation au carbone 14.
http://www.suaire-science.com/autresfaits_pray.htm
Fichiers joints
24.jpg
24.jpg (119.61 Kio) Vu 24474 fois
la création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute vie ?
Avatar de l’utilisateur
AJA
 
Messages: 1542
Inscription: 23 Aoû 2010, 12:15

Re: le Suaire

Messagepar AJA » 11 Jan 2015, 01:22

la création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute vie ?
Avatar de l’utilisateur
AJA
 
Messages: 1542
Inscription: 23 Aoû 2010, 12:15

Re: le Suaire

Messagepar Myrtille » 11 Jan 2015, 16:02

Holger Kersten a visionné les 8 h de la vidéo de 1988 concernant le découpement des 3 échantillons destinés à être analysé dans 3 laboratoires différents. Selon lui, la caméra a été éteinte pendant une demi heure lorsqu'on a emporté le linceul dans une autre pièce.

Dans quel but et selon l'auteur :
Par crainte de ce qu'aurait pû révéler le linceul.
On y voit une longue coulée de sang au niveau du haut de la poitrine, or un cadavre ne peu pas saigner. Jésus était encore vivant au moment de sa descente de la croix.
Joseph d'Arimathie avait réservé un tombeau près de l'endroit de crucifixion (alors qu'il était d'Arimathie).
Le tissu rempli de vinaigre n'était autre qu'un anesthésiant visant à lui rendre un aspect de mort. Joseph a récupéré le corps de Jésus après 3h (Ponce Pilate était étonné de sa mort précoce) alors que d'autres crucifiés peuvent encore survivre après 5 jours d'agonisation. Puis, il l'a allongé et recouvert d'un linceul pour éviter que les insectes ne s'en prennent à son corps. Il l'a soigné à l'aloès pour la cicatrisation, et à la myrrhe pour stopper les saignements. Il est resté 3 jours dans le coma et s'est relevé avec son corps physique.

Voilà ce qui pourrait expliquer les mystères et tous les doutes autour du linceul, la peur d'une vérité qui dérange ...

https://www.youtube.com/watch?v=RUZlppbXIwU#t=2806
Avatar de l’utilisateur
Myrtille
 
Messages: 14
Inscription: 04 Jan 2015, 17:30

Re: le Suaire

Messagepar AJA » 11 Jan 2015, 18:05

Bonsoir Myrtille
Voici un écrit qui va a l'encontre de ces affirmations ,de plus les études scientifiques récentes sur le Suaire si il est authentique ,semblent démontrer que les violences exceptionnelles affligées a cet homme ,grosses pertes de sang serait a l'origine d'un décès précoce .
D'autre part dans les évangiles canoniques il n'est pas question du tombeau de Joseph mais ""D'un tombeau qui n'a jamais servis """Donc pas de sa famille ...
_____________________________________________
Actes de Pilate 4em siècle

2.1. Quand ils surent que Joseph avait demandé le corps de Jésus, les Juifs le cherchèrent, lui et les douze hommes qui avaient soutenu que Jésus était né régulièrement; ils cherchaient aussi Nicodème et bien d'autres encore, qui étaient accourus devant Pilate pour lui faire connaître les bienfaits de Jésus.
Tous s'étaient cachés. Seul Nicodème parut devant les Juifs, parce qu'il était l'un des principaux d'entre eux. Et il leur demanda :
« Comment êtes-vous entrés dans la synagogue ? » Et les Juifs répondirent : « Et toi, comment y es-tu entré ? Tu es son complice, partage donc le même sort que lui dans le siècle futur ! » Nicodème répondit : « Amen, amen ! »
A son tour, Joseph sortit et leur dit : « Pourquoi vous êtes-vous irrités de ce que je demande le corps de Jésus ? Voici, je l'ai placé dans mon tombeau neuf, après l'avoir enveloppé d'un linceul tout blanc, et j'ai roulé la pierre devant la porte du caveau. Mais vous, vous avez mal agi envers ce juste, que vous avez crucifié sans remords et que vous avez même transpercé d'un coup de lance. »
Les Juifs empoignèrent Joseph et décidèrent de le faire garder jusqu'au lendemain du sabbat. « Sache bien, lui dirent-ils, que seule, l'heure nous empêche de te châtier, puisque le sabbat commence. Mais sache-le aussi, tu ne mérites pas même une sépulture. Nous jetterons ta chair aux oiseaux du ciel. » Joseph riposta : « Vous parlez avec l'arrogance de Goliath, qui insulta le Dieu vivant et le saint David ! Or Dieu répondit par le prophète : A moi la vengeance ! C'est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur. Et aujourd'hui l'incirconcis selon la chair, mais circoncis par le coeur, a pris de l'eau et s'est lavé les mains, à la face du soleil, disant : Je suis pur du sang de ce juste ! A vous de voir ! Et vous avez dit à Pilate : Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ! En vérité, je crains que la colère du Seigneur déjà ne s'abatte sur vous et sur vos enfants, comme vous l'avez dit. »
Ces mots exaspérèrent les Juifs. Ils se saisirent de Joseph et l'enfermèrent dans une maison sans fenêtre, postèrent des gardes à l'entrée et scellèrent la porte derrière laquelle Joseph était captif.
2. Au sabbat, chefs de la synagogue, prêtres et lévites convinrent de se réunir à la synagogue le jour suivant. Les délibérations commencèrent tôt : quelle mort infligerait-on à Joseph ? Ils décidèrent de le faire comparaître séance tenante. Mais quand ils ouvrirent sa porte, ils ne le trouvèrent pas à l'intérieur. Le peuple entier fut stupéfait et même saisi de terreur quand il s'aperçut que les sceaux étaient intacts et que Caïphe avait gardé la clef. Et ils n'osèrent plus lever la main sur ceux qui devant Pilate avaient pris la défense de Jésus.

13.1. Ils siégeaient encore dans la synagogue, mal remis de leur étonnement, quand arrivèrent quelques membres de la garde que les Juifs avaient demandée à Pilate, et qu'ils avaient chargée de surveiller le tombeau de Jésus et d'empêcher ses disciples de venir le prendre. Ils racontèrent les événements aux chefs de la synagogue, aux prêtres et aux lévites : « Il s'est fait un grand tremblement, et nous avons vu un ange descendre du ciel, et il a roulé la pierre qui fermait le caveau et s'est assis dessus. Il étincelait comme la neige et comme l'éclair. En proie à une grande frayeur, nous tombâmes, à moitié morts. Et nous entendîmes la voix de l'ange : il parlait aux femmes debout près du sépulcre : soyez sans crainte, vous ! Je sais que vous cherchez Jésus, le crucifié. Il n'est pas ici. Il est ressuscité selon ce qu'il avait dit ! Venez et regardez l'endroit où avait été déposé le Seigneur. Et vite allez dire à ses disciples qu'il s'est relevé d'entre les morts et qu'il est en Galilée. »
2. Les Juifs dirent : « Qui étaient ces femmes à qui il parlait ? - Nous ignorons qui elles étaient », répondirent les gardes. Les Juifs :
« Quelle heure était-il ? » Les gardes : « Minuit. » Les Juifs : « Et pourquoi ne les avez-vous pas arrêtées ? » Les gardes : « Nous étions morts de peur, et désespérions de jamais revoir la lumière du jour. Comment aurions-nous pu les arrêter ? » Les Juifs : « Aussi vrai que vit le Seigneur, nous ne vous croyons pas. » Les gardes dirent aux Juifs : « Vous avez rencontré en cet homme des signes aussi grands et ne l'avez pas cru. Pourquoi croiriez-vous des gens comme nous ? Mais vous avez bien fait de jurer par la vie du Seigneur, car il est vivant ! » Les gardes reprirent : « Il paraît que vous avez enfermé l'homme qui avait réclamé le corps de Jésus ; que vous avez scellé sa porte, mais quand vous l'avez ouverte, vous ne l'avez pas trouvé. Donnez-nous donc Joseph, et nous vous donnerons Jésus ! » Les Juifs répondirent « Joseph est rentré chez lui. » Les gardes répliquèrent :
« Et Jésus est ressuscité, c'est l'ange qui nous l'a dit. Il se trouve en Galilée. »
3. Ces propos inquiétaient les Juifs. Ils dirent : « Il ne faut pas que cette nouvelle s'ébruite et que tous se convertissent à Jésus. » Et après avoir délibéré, ils se cotisèrent et remirent un bon pécule aux soldats avec cette consigne : « Dites que la nuit, pendant que vous dormiez, ses disciples sont venus et l'ont dérobé. Si l'affaire parvient aux oreilles du gouverneur, nous nous chargeons de l'amadouer et nous vous épargnerons les ennuis. » Les soldats empochèrent l'argent et firent comme on leur avait dit.

Fraternellement
la création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute vie ?
Avatar de l’utilisateur
AJA
 
Messages: 1542
Inscription: 23 Aoû 2010, 12:15

Re: le Suaire

Messagepar Myrtille » 12 Jan 2015, 11:59

Au final que de temps, d'énergie et d'argent consacré à l'analyse de ce linceul pour constater que Jésus a un visage commun ou ... dans un autre language ... ;) :)

"In fine par ce tant d'art gens et nerf git pour dévoiler vit sage comme un"".

AJA a écrit:Voici un écrit qui va a l'encontre de ces affirmations ,de plus les études scientifiques récentes sur le Suaire si il est authentique ,semblent démontrer que les violences exceptionnelles affligées a cet homme ,


Je pense qu'il y a de fortes probabilités que le suaire soit authentique, ce qui est gênant ce sont toutes ces taches de sang ... un cadavre ne saigne pas car le sang s'épaissit et coagule, une mort précoce n'y change rien. Or il a continué à saigner alors qu'il était couché (les traces de saignements partant à l'horizontale le démontre).

Où as-tu lu que les pertes de sang démontre un décès précoce ?

AJA a écrit:D'autre part dans les évangiles canoniques il n'est pas question du tombeau de Joseph mais ""D'un tombeau qui n'a jamais servis """Donc pas de sa famille ...


Je suis tout a fait d'accord avec toi lol le tombeau qui n'a jamais servi n'était pas de sa famille, il était de Joseph d'Arimathie (pas de son père hein! Donc pas de la famille au premier ou deuxième degré). Famille c'est relatif puisqu'il descendait aussi du roi David (1000 ans auparavant).

Les évangiles confirment :
Joseph d'Arimathie, disciple qui vient réclamer le corps de Jésus à Pilate. Il s'agit d'un homme riche (Mt 27:57) ou d'un membre notable du Conseil (Mc 15:43, Lc 23:50) n'ayant pas voulu la mort de Jésus (Lc 23:50). 

Dans le texte que tu présentes, force est de constater que c'est bien Joseph qui a réclamé son corps et placé dans son propre tombeau (ce Jospeh là avait les moyens financiers de se payer un tombeau neuf, n'ayant jamais servi)

Je constate au dernier paragraphe du texte que tu présentes, les juifs achètent les soldats romains par un bon pécule. Donc à l'époque, la corruption était facile pour autant que l'on ait de l'argent. C'est pour cela que l'histoire peut partir dans tous les sens et personnellement je préfère lire ce que chacun raconte, l'analyser pour me forger une opinion personnelle.

Fraternellement
Avatar de l’utilisateur
Myrtille
 
Messages: 14
Inscription: 04 Jan 2015, 17:30

Re: le Suaire

Messagepar AJA » 12 Jan 2015, 15:24

Bonjour Myrtille
Myrtille a écrit
Où as-tu lu que les pertes de sang démontre un décès précoce ?


Dans la dernière Vidéo que j'ai posté et les précédentes ,il est signalé que la quantité de perte de sang était hors du commun pour un crucifié ,car ils ne sont généralement ni fouettés avec les fouets romains ""flagellums"" , ni transpercés par une lance comme cela semble être le cas pour celui ci ,cela correspond d'ailleurs avec les évangiles qui disent que Pilate le fait fouetté en espérant lui éviter la crucifixion ,et le coup de lance semble avoir été asséné pour lui éviter de trop longues souffrances ,donc la preuve d'une compassion romaine ,ou d'une corruption facile ..
Fraternellement
Fichiers joints
Roman Flagellum or scourge - cf Mt2726 Mk1515.gif
Roman Flagellum or scourge - cf Mt2726 Mk1515.gif (23.33 Kio) Vu 24388 fois
pp-flagrum3.jpg
pp-flagrum3.jpg (44.78 Kio) Vu 24389 fois
la création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute vie ?
Avatar de l’utilisateur
AJA
 
Messages: 1542
Inscription: 23 Aoû 2010, 12:15

Re: le Suaire

Messagepar AJA » 13 Jan 2015, 20:31

Bonsoir Myrtille
Les dernières études semblent démontrer, que le morceau testé est un rajout d'après les incendies dont un en 1532 mais un autre antérieur a Constantinople au 13em ,donc pas probant .
Il as visiblement aussi été testé a un endroit ou il fut longtemps manipulé par le passé d’après des gravures ont le prenait pour l'exposer par ses bords ,donc une possible contamination également...
De plus la première partie de sa vie il était visiblement enchâssé confiné ....
l'important se trouve surtout a mon avis dans un discernement saint et posé, sans fanatisme ou idéologie dans un sens comme dans l'autre ...
Qu'il soit celui de Jésus de Nazareth ou pas, d’après de nombreux observateurs crédibles il reste une énigme !
Ce qui semble intéressant entre autre ,c'est le rapport qui peut être fait aujourd’hui avec une éventuelle projection d’énergie a l'origine de l'image ,comment cela était il possible même dans un éventuel 12em siècle comme le dit la pseudo datation ?
Fraternellement
la création est une symphonie dont nous sommes les musiciens , mais que signifie elle sans son compositeur source de toute vie ?
Avatar de l’utilisateur
AJA
 
Messages: 1542
Inscription: 23 Aoû 2010, 12:15

PrécédenteSuivante

Retourner vers Alliance Galactique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Mary Dierser et 4 invités